C’est quoi un graphiste

Un graphiste créé un message visuel. Il compose. Ses outils : la typographie, les signes, les images, la couleur, la mise en page… Appelé aussi « designer graphique », il joue un rôle essentiel dans la création visuelle. Sur papier, sur écran, sur les murs, il invente un langage pour transmettre un message efficace. Un message qui donne du sens aux signes et aux idées qui nous entourent.

Un métier

Le graphiste joue un rôle essentiel dans notre univers visuel. Il exerce son art aussi bien auprès de clients privés que d’institutions publiques. Les mots, les chiffres, la photo et l’illustration, représentent les différentes couleurs de sa palette. Celle-ci s’applique sur du papier (affiches, logos, cartes de visites, livres, packaging) et sur les écrans de notre monde virtuel (sites Internet, chartes graphiques, télévision).

Typographie

La typographie, c’est l’art de composer avec les différents caractères de lettres. Le graphiste joue avec les polices, les représentations visuelles de caractères d’une même famille, et leurs déclinaisons, les fontes, pour obtenir des corps et des graisses servant ses choix esthétiques. La typographie englobe aussi les choix de mise en page.

La couleur

Celle du papier ou du fond d’écran, celle de la police ou des illustrations, la couleur est pour le graphiste un moyen d’identification et d’expression.

L’image

Le travail sur l’image est une part essentielle du métier graphiste. Textes, photos, illustrations, l’ensemble des contenus utilisés par le graphiste contribuent au façonnage d’une image porteuse de sens.

Le texte

Le travail graphique accompagne souvent la transcription d’un message. Ce texte mis en valeur, ces mots mis en scène, deviennent à leur tour partie de l’objet graphique. Fer à gauche, fer à droite, centré ou justifié, le texte est un élément clef de la partition du graphiste.

La mise en forme

C’est elle qui donne à l’objet graphique sa plénitude. Ce petit détail qui créé une tension entre la position du texte et de la photo. Ces blancs qui renforcent la dynamique visuelle. Les logiciels de mise en forme existent. Mais sans l’oeil expert du graphiste, ils ne servent à rien.

Des domaines d’activité multiples

Il existe une multiplicité d’objets graphiques. Cartes de visite, sites web, panneau publicitaire, logos, plaquettes, décoration, magazines, packaging, édition… la liste est presque infinie. Les graphistes appréhendent de nombreux objets du quotidien. Ils leur donnent presque une âme.

Le dialogue

Pas facile pour le client d’exprimer son désir. C’est en discutant avec son graphiste qu’il va, peu à peu, pouvoir exprimer ce qu’il souhaite. Le designer graphique commence son travail dès la narration du « brief », le descriptif de la commande. Précision, empathie, décryptage, les échanges avec le commanditaire sont d’une importance essentielle. Sans dialogue, difficile de parvenir à une prestation graphique satisfaisante pour les deux parties.